• Dépêche de Kabylie du 14/6/2011

    Le sujet de l’examen PMI présenté aux candidates à la place de celui de pédiatrie

    Scandale à l’école paramédicale de Tizi Ouzou

     

    L’examen de diplôme d’Etat des sages -femmes a été entaché d’une grave dérive hier, à Tizi Ouzou : un sujet a été présenté aux candidates à la place d’un autre.
    Ca ne peut être assimilé qu’à une fuite de sujet concernant ce qui s’est passé hier, au niveau de l’école paramédicale de Tizi Ouzou lors de l’examen de diplôme d’Etat de sage- femme. Il se trouve, en effet, selon des indiscrétions, que le sujet de l’épreuve de protection maternelle infantile (PMI), une épreuve prévue pour aujourd’hui, a été lu hier, à la place de celui de l’examen de pédiatrie qui était au programme. Selon nos sources, ce sont les candidates elles mêmes qui se sont rendues compte qu’il s’agissait bel et bien du sujet de PMI qui leur a été présenté. Stupéfaites, elles qui se sont préparées pour l’examen de pédiatrie, les candidates ont vite avisé leurs surveillants en leur indiquant que ledit sujet n’était pas le bon. " Vous faites la lecture d’un sujet de PMI ! ", signalent-elles. Aussitôt, le directeur du centre d’examen a été alerté. Le " mauvais " sujet a été vite récupéré, mais après quoi ? Celui-ci a été déjà lu. " C’est une fuite de sujet pure et simple " déclare- t-on. Précisons ici qu’il s’agit d’un examen national. Autrement dit le même sujet sera soumis aux candidates au niveau des écoles du pays. " Avec les moyens d’aujourd’hui, je veux dire l’Internet, ça ne risque pas que les questions comportées dans le sujet fassent le tour du pays en un laps de temps", ironise-t-on. Selon nos sources, le directeur du centre a signifié aux surveillants qui ont attiré son attention que le sujet sera retiré complètement et sera remplacé par un autre qui sera soumis aujourd’hui, aux futures sages- femmes. Cela relève, en fait d’une évidence d’autant qu’il s’agit quand même d’un examen de diplôme d’Etat pour des futures sages -femmes. Une corporation qui sera appelée à assurer des responsabilités dans un secteur sensible. Le ministère de la tutelle devrait donc être avisé sur cette " gaffe ". Que fera la tutelle ? L’examen de PMI concerné par cette affaire, est programmé pour aujourd’hui. Le ministère va certainement opter pour le retrait du sujet et mettre en place un autre questionnaire qui ne peut être que " bâclé " estime- t-on du côté des étudiantes. La tutelle est appelée à agir en catastrophe, elle qui est prise de court, cela même si elle ne choisit pas l’autre option qui consiste à opter complètement pour le report de l’épreuve dans le cas où, bien sûr, elle n’a urait pas prévu de solution de rechange qui consiste en la présentation d’un autre sujet déjà préparé comme cela se fait dans ce genre d’examen. Il faut signaler ici que cette histoire s’est produite dans l’après- midi. L’examen était programmé entre 13h 30 et 15h 30. Cela pour dire que même s’ils étaient alertés, le ministère et les responsables concernés auront une marge de manoeuvre réduite dans le temps.
    Quoi qu’il en soit, le mal est fait et l’on se demande comment cela a pu se produire. On peut supposer qu’il ne s’agit-là que d’une erreur. Même si c’est le cas, les conséquences ne peuvent être que néfastes.

     

    M.O.B

     

    « D. de Kabylie du 15/3/2011.Contraception. »
    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :